I. ANATOMIE

La peau est  un organe du toucher et une enveloppe de protection, elle a une surface d’environ 1,75 m² et une
épaisseur de 0,5 à 5 mm.
Pour assurer ses multiples fonctions, la peau est constituée de cellules spécialisées formant trois sortes de tissu :
l’épiderme : partie la plus extérieure du revêtement cutané
le derme
– plus profondément, l’hypoderme

L’ÉPIDERME
C’est un tissu épithélial stratifié, constitué de trois populations de cellules.
Un épithélium est un tissu de revêtement constitué de cellules juxtaposées.

  • Les kératinocytes

= 95% des cellules de l’épiderme. Ils sont produits en permanence à partir d’une couche de cellules génératrices situées à la base de l’épiderme = couche basale. Les kératinocytes se différencient dans l’épaisseur de l’épiderme pour former la couche de Malpighi puis ils montent à la surface de la peau et se transforment en couche cornée (cycle de renouvellement de l’épiderme tous les 21 jours). La couche cornée est plus ou moins épaisse, elle est constituée de cellules mortes qui desquament et forment des pellicules. Elle est chargée de
kératine (produite par les kératinocytes) : protéine dure ayant un rôle protecteur et isolant qui entre dans la composition des ongles et des cheveux.

  • Les mélanocytes

Localisés dans la couche basale, ces cellules produisent la mélanine : pigment de la peau qui protège l’ADN des kératinocytes contre les agressions du soleil. En produisant ± de mélanine, ces cellules donnent à la peau sa couleur et son bronzage.

  • Les cellules de Langerhans

= 2 à 4% des cellules épidermiques ayant une fonction immunitaire.

LE DERME

Il est constitué d’un tissu conjonctif.
Un tissu conjonctif est constitué de cellules appelées : fibrocytes, dispersées dans une substance fondamentale ou matrice extracellulaire contenant des fibres.
Dans le derme les fibres conjonctives = élastine et collagène.
C’est dans le derme que circulent les vaisseaux sanguins parallèlement à la surface de la peau.
Le derme = tissu de soutien et de nutrition de la peau.

L’HYPODERME

C’est un tissu conjonctif de réserve, il contient des adipocytes, regroupés en globules graisseux, produisant les lipides à l’origine de la constitution du tissu graisseux sous cutané.

LES ANNEXES DE LA PEAU

a. Les terminaisons nerveuses
Correspondent à l’extrémité des dendrites de neurones sensitifs.
Les thermorécepteurs et les nocicepteurs (sensation de douleur) sont plutôt localisés dans l’épiderme ; les mécano-récepteurs (toucher, vibrations, pression) sont plutôt localisés dans le derme.

b. Les glandes

  • Glandes sébacées

Une glande sébacée par poil, elles produisent le sébum = constituant principal du film hydrolipidique protecteur de surface de la peau. La sécrétion de sébum augmente à la puberté sous l’effet des hormones sexuelles.

  • Glandes sudoripares

Les glandes sudoripares produisent la sueur qui s’écoule à la surface de la peau au niveau des pores.
– pour l’hydratation de la couche cornée
– pour l’élimination de toxines (± médicaments)
– pour la thermorégulation

  • Follicules pileux et poil

Le poil, logé dans un follicule pileux, est un filament de kératine flexible qui se redresse grâce à la contraction d’un muscle horripilateur.

  • Les phanères = ongles et cheveux

 

II. PHYSIOLOGIE DE LA PEAU

FONCTION DE PROTECTION

Grâce à sa continuité, son épaisseur (jusqu’à 5 mm), la présence de kératine, la sécrétion de sébum, le pH acide de la sueur, les annexes (ongles poils), le tissu adipeux …. la peau résiste aux agressions thermiques, chimiques, mécaniques et microbiennes.

FONCTION DE THERMORÉGULATION

La peau participe à la régulation de la température du corps par différents mécanismes :
– vasodilatation/vasoconstriction des vaisseaux sanguins cutanés
– sudation
– horripilation

FONCTION DE SENSIBILITÉ

Les perceptions tactiles varient en fonction des récepteurs sensoriels sollicités.

FONCTION DE SÉCRÉTION

Sueur(thermorégulation), sébum(protection)

FONCTION DE RÉSERVE

Grâce au tissu adipeux.

PRODUCTION DE VITAMINE D

Sous l’influence des UV le cholestérol de la peau se transforme en calciférol = vitamine D.

FONCTION D’ABSORPTION

Variable selon la liposolubilité des produits (importance de l’excipient).
Ce rôle est mis à profit dans les TTS (transdermal thérapeutic system)

FONCTION DE RESPIRATION

Les échanges gazeux cutanés sont quasiment inexistants chez l’homme.

FONCTION IMMUNITAIRE

Grâce aux cellules de Langerhans, elles absorbent les substances étrangères qui ont pénétré dans l’organisme (bactéries, virus, …), dégradent les constituants de ces corps étrangers et présentent ces fragments aux lymphocytes : catégorie de globules blancs.

FONCTION DE CICATRISATION

Si la vascularisation cutanée est normale, le pouvoir de régénération de la peau est très important.

 

J’espère que vous avez trouvé ce cours intéressant! N’hésitez pas à le partager ou à me laisser un commentaire !