L’urographie intraveineuse

 

Principe et but

Il s’agit de la visualisation de la morphologie et la fonctionnalité de l’appareil urinaire par injection intraveineuse de produit de contraste iodé secondairement sécrété par les reins.

Son intérêt et double :

  • Visualiser les organes urinaires (reins, vessie) et leurs canaux (calices, bassinet, uretère, urètre) afin de détecter une anomalie pouvant expliquer les troubles urinaires motivant la consultation (calcul, malformation, kyste, tumeur,…).
  • Apprécier la valeur fonctionnelle des reins par l’analyse de leur capacité de filtration du sang, des canaux urinaires (appréciation du bon passage des urines) et de la vessie lors de l’émission des urines. Des clichés radiologiques de l’abdomen seront pris avant, pendant et après l’injection de produit de contraste iodé réalisée au pli du coude. Il est alors important de signaler à votre médecin si vous êtes sujet à des réactions allergiques (de quelque nature que ce soit) afin qu’il vous prescrive des produits anti-allergiques pour la durée de l’examen. De même la présence d’une grossesse même débutante doit être signalée à votre médecin.

  

Préparation

  • Jeûne de six heures minimum.
  • Bilan sanguin pour éliminer une insuffisance rénale (créatinine : 80 à 115 mmol/l et l’urée : 2,5 à 7,5 mmol/l).
  • Traitement anti allergique si besoin.

 

Déroulement de l’examen

  • Pose d’une voie veineuse périphérique, injection lente de produit de contraste iodé.
  • Prise de clichés radiologiques au fur et à mesure de l’élimination urinaire du produit de contraste : abdomen sans préparation, clichés néphrographiques, opacification des uretères, cystographie, urétrographie.

 

Rôle IDE

  • Prévenir la personne et lui expliquer l’examen et son intérêt (immobile pendant l’examen).
  • Vérifier que le dossier du patient est complet (ne pas oublier les anciens clichés).
  • Vérifier les contre indications.
  • Demander au patient d’aller uriner avant l’examen, de retirer les bijoux, les prothèses dentaires, auditives et dentiers.
  • Réaliser la prémédication si prescrite.
  • Faire boire beaucoup après l’examen pour évacuer le produit de contraste.

 

Incidents et accidents

Pendant l’examen, il peut y avoir survenue de réactions allergiques : sensation de chaleur, érythème cutané, choc éventuel.

 

Résultats

  • Morphologie des reins.
  • Valeur fonctionnelle (retard de sécrétion).
  • Arrêt du produit de contraste évoquant un obstacle et une imperméabilité des voies urinaires.
  • Lacune pyélocalicielle ou vésicale évoquant une tumeur, dilatation des cavités pyélocalicielles.
  • Remplissage vésical, résidu post-mictionnel avec empreinte prostatique.
  • Rétrécissement urétral.

 

J’espère que vous avez trouvé ce cours intéressant ! N’hésitez pas à le partager ou à me laisser un commentaire !