I. Définition

Une personne névrosée est quelqu’un qui a conscience de ses troubles.

C’est une pathologie dite mineure car elle n’affecte pas directement la personne.

Il existe plusieurs types de névroses.

La névrose d’angoisse

Il s’agit d’une personne qui n’arrive pas à se relaxer, à se détendre. Etat permanent de tension.

Les névroses obsessionnelles

La principale obsession est la propreté. Ce sont des personnes très peu sures d’elles, constamment douteuses. Leur vie est envahie de rites pour effacer toute trace d’angoisse.

Les phobies

  • Sociales : personnes qui ne supportent pas d’être en groupe, ou dans la foule (concert…)
  • Peur des animaux : araignée, serpent, souris…
  • Peur de certains objets
  • Peur des transports (avion, train…)

La névrose hystérique

Sigmund Freud : « L’hystérique parle avec son corps« 

L’hystérie est exprimée à travers le corps : c’est inconscient. 

Ces personnes ont le besoin de séduire.

 

Toutes les névroses sont réversibles.

 

II. Conduite à tenir

  • Reconnaître authentiquement les symptômes de la névrose des patients.
  • Faire parler la personne pour faire diversion.

Pour les phobiques

Eviter de les confronter à leur problème.

Pour les névroses obsessionnelles

  • Ne pas se mettre en travers de ses rites.
  • Respecter les rites (pendant la toilette par exemple)

L’hypocondriaque

A l’écoute de tout ce que l’on dit. Donc faire attention à ce que l’on dit car tout propos sera interprété.

L’anxieux

  • A proscrire dans son vocabulaire : « Vous avez raison d’être angoissé ».
  • Ne pas renvoyer son angoisse ou dire des paroles négatives.

 

III. Traitement

Une névrose non traitée va évoluer spontanément (de façon positive ou négative).

  • Anxiolytiques
  • Psychothérapie : psychologue ou psychiatre (ils vont travailler sur le comportement du patient pour que la personne se sente mieux)
  • Psychanalyse