L’electrocardiogramme

 

1903 : paternité de l’électrocardiographe à Willem Einthoven Hollande 1860 – 1927

 

LÉGISLATION

Rôle prescrit (prescription ou protocoles : systématique / patient présentant des précordialgies, dyspnée, malaise…)

 

PRINCIPE

1)      Définition

Enregistrement graphique de l’activité électrique du cœur grâce à des électrodes cutanées. Ces électrodes captent les phases de polarisation et de dépolarisation des oreillettes et des ventricules, reflet de leur activité musculaire.

2)      Le but

C’est de permettre de savoir :

  • Comment fonctionne le cœur
  • S’il est régulier ou pas
  • Comment se fait la conduction entre les différentes parties

C’est un examen simple et non invasif.

 

RAPPEL

Physiologie :

  • Nœud sinusal ou de Keith et Flach (toit de l’oreillette)
  • Nœud auriculo-ventriculaire ou d’Aschoff Tawarran
  • Faisceau de His avec branches droite et gauche
  • Réseau de Purkinje

L’enregistrement des phénomènes électriques du cœur au cours de son activité détermine un tracé appelé électrocardiogramme, qui traduit tous les phénomènes électriques de dépolarisation jusqu’à la contraction myocardique.

 

L’ECG recueille un maximum de renseignements sur l’activité électrique du cœur, pour cela l’analyse se fera sur plusieurs angles (plan frontal + plan horizontal + incidences) d’approches pour multiplier et affiner les renseignements.

Ces incidences différentes sont appelées dérivations.

 

MATÉRIEL

Appareil ECG sur batterie / compresses + alcool / gel / électrodes à Usage Unique / rasoir

 

INSTALLATION

1)      Face interne des poignets (pince + gel ou électrodes pré gélifiées x 2)

2)     Face interne des chevilles (pince + gel ou électrodes pré gélifiées x 2)

COULEUR DES FICHES DU CÂBLE ECG COTE DROIT« STENDHAL » COTE GAUCHE« LE SOLEIL & LA PRAIRIE »
Poignet Rouge Jaune
Cheville Noir Vert

3)      Face antérieure du thorax (ventouse ou électrodes pré gélifiées x 6 en standard, voire 1 x9)

6 électrodes précordiales cernant le cœur sur un demi périmètre thoracique et sur deux niveaux : l’un permettant d’apprécier l’activité auriculaire (V1 à V4), l’autre l’activité ventriculaire (V5 à V6).

 

LES DÉRIVATIONS

Tracé de base avec 12 dérivations : 6 standards et 6 précordiales

Dérivations standard (plan frontal) passe par les électrodes des membres, la fiche noire étant neutre.

      D1 D2 D3 sont bipolaires (passe d’une électrode à l’autre)

  • D1 entre le bras gauche et le bras droit
  • D2 entre la jambe gauche et le bras droit
  • D3 entre la jambe gauche et le bras gauche

      aVR (poignet right) aVL (poignet G) aVF (foot) sont unipolaires : activité enregistrée à partir d’une seule électrode.

DERIVATION ECG TERRITOIRE MYOCARDIQUE
D2 D3 AVF Face inférieure du Ventricule Gauche
V1 V2 V3 V4 Face antérieure du VG
V5 V6 D1 VL Face latérale du VG
V7 à V9 Face latérobasale du VG
V3 R V4R VE Ventricule droit

Enregistrement sur du papier millimétré où si Vitesse de déroulement = 25mm/s

L’ECG d’un patient en rythme sinusal comporte 3 « accidents » électriques référencé à une ligne isoélectrique (amplitude et temps) :

  • L’onde P traduit la dépolarisation des oreillettes
  • Complexe QRS traduit la dépolarisation des ventricules
  • L’onde T traduit la repolarisation des ventricules, la repolarisation des oreillettes est cachée par le QRS

 

LECTURE

Dans un cœur sain, l’amplitude, l’aspect, la durée et la succession des ondes sont constants. Toutes irrégularités peuvent révéler une anomalie du système de conduction ou une cardiopathie.

L’analyse du tracé des 12 dérivations permet de préciser

  • Si le rythme est régulier (sinon arythmie)

Si chaque complexe QRS est précédé d’une onde P : le rythme sera « sinusal » (nœud sino auriculaire de Keith et Flach)

  • La fréquence normale (bradycardie / tachycardie)
  • La conduction auriculo-ventriculaire (espace pr)
  • Exploration de QRS : axe, amplitude, morphologie, segment st…
  • Calculer l’axe électrique du cœur
  • Explorer tous les éléments de chaque contraction (ischémie, lésion, nécrose / trouble de la conduction…)

Analyse du tracé et comparaison avec des tracés antérieurs.

 

SOINS IDE

      Entretien du matériel

  • Hygiène et intégrité de l’appareil, du câble et des fiches, des pinces et poires.
  • Vérification Péremption des électrodes pré gélifiées
  • Papier millimétré à disposition
  • Batterie chargée

      Installation du patient

  • Le prévenir de l’examen, lui expliquer le déroulement afin qu’il ne bouge pas
  • Décubitus dorsal le plus possible, confort, pudeur (femme)
  • Rasage thorax si besoin aux emplacements nécessaires
  • Retirer les électrodes après l’examen, nettoyer la peau si gel
  • Réinstaller le patient avant de s’occuper du matériel

      Réalisation de l’ECG

  • Chaque électrode à sa place et une place pour chaque électrode (torse nu, rasage)
  • Vérification de l’étalonnage (fait par l’appareil)
  • Stylets sur ligne isoélectrique
  • Contrôle de la qualité de l’enregistrement (pas de parasite, longueur du papier)
  • Passer en manuel si besoin
  • Identifier l’enregistrement (étiquette patient) et noter l’heure, vérification de la date juste sur les enregistrements automatiques
  • Noter si circonstances particulières (ex : précordialgies)
  • Traçabilité dossier de soins et DONNER à VOIR AU MEDECIN +/- rapidement selon l’indication de l’ECG (systématique ou précordialgies)

 

AUTRES

Holter

      ECG de longue durée, enregistrement pendant 24 à 48 heures consécutives.

      Cartes informatiques

      5 électrodes sur la poitrine reliées à un baladeur enregistreur.

 


Source : https://www.youtube.com/watch?v=miYIYDgDWHE

 

J’espère que vous avez trouvé ce cours intéressant ! N’hésitez pas à le partager ou à me laisser un commentaire !