Comme chaque année depuis 1965 est célébrée le 12 mai la journée internationale des infirmières. Date retenue en hommage à Florence Nightingale, cette infirmière britannique née le 12 mai 1820, pionnière des soins infirmiers modernes.

C’est dans les années 1840 que Florence Nightingale, intéressée par les questions sociales, décide de s’engager dans le soin des malades.

A l’époque, la profession d’infirmière n’est pas considérée comme appropriée pour une femme instruite, et ses parents désapprouvent donc son choix.

Mais après un voyage en Europe avec des amis de la famille, qui l’a conduit en Allemagne, Florence Nightingale y retourne l’année suivante et entreprend une formation de soignante pendant trois mois.

Cette formation lui permet de répondre, en 1853, à une offre d’emploi comme surveillante de l’Establishment for Gentlewomen.

Nouvelles responsabilités

Pendant la guerre de Crimée (1853-1856), elle est chargée, par le ministre de la guerre, d’organiser l’introduction d’infirmières dans les hôpitaux militaires en Turquie. Elle gagne progressivement l’estime des médecins et des soldats, et sa mission s’avère être un succès.

Pour manifester la reconnaissance de la nation à son égard, une souscription nationale est organisée en novembre 1855, qui permet à Florence Nightingale d’œuvrer à la réforme des hôpitaux civils en Grande-Bretagne.

En novembre 1856, elle dirige la Commission royale pour la santé de l’armée chargée de la campagne d’amélioration de l’état sanitaire dans l’armée britannique.

Elle rédige un rapport incluant des statistiques détaillées, et devient, pour sa contribution aux statistiques de l’armée et aux statistiques comparatives des hôpitaux, la première femme à être élue membre de la Société Statistique.

Reconnaissance nationale

En 1860, grâce aux fonds récoltés lors de la souscription nationale, elle créée une école d’infirmières à Londres, qui devint un modèle du genre : Nightingale School and Home for Nurses at Saint Thomas’ Hospital.

Les infirmières-stagiaires y reçoivent une formation pendant une année, principalement un travail pratique. Cette même année, son travail le plus connu, Notes on Nursing, qui établit des principes de soins, est publié.

A partir de 1872, elle consacre une attention plus particulière à l’organisation de l’école. Une fois formées, les infirmières sont envoyées dans les hôpitaux en Grande-Bretagne pour former à leur tour le personnel, et à l’étranger pour créer de nouvelles écoles de formation des soignantes sur le modèle de l’Ecole Nightingale.

Des écoles de formation

En 1864, elle met sur pied un système de soins à domicile, des maisons de naissance ou encore des hôpitaux pour les pauvres et les malades mentaux, puis fonde, en 1869 avec Elizabeth Blackwell, le Collège médical des femmes. En 1873, le Système Nightingale pour la formation des infirmières est adopté aux Etats-Unis.

En reconnaissance de son travail, la reine Victoria lui décerne en 1883 la Royal Red Cross. Florence Nightingale décède en 1910 à l’âge de 90 ans.

La Journée internationale des infirmières, créée à l’initiative du Conseil international des infirmières, est l’occasion pour la profession de réaffirmer son attachement à vouloir améliorer ses conditions de travail. Le 12 mai, est également la journée mondiale de la fibromyalgie, maladie que Florence Nightingale a développée à l’âge de 40 ans.

Source : http://www.actusoins.com/