Cette tenue est spécifique au milieu hospitalier. Elle contribue :

  • à la prévention de la transmission croisée des infections : soignants-patients, patients-soignants, patients-patients
  • au respect de la personne soignée : qualité des soins et des prestations

 

I. Les pré-requis

  1. Les bases
  • hygiène corporelle quotidienne
  • cheveux propres et totalement attachés, visage dégagé (le port de charlotte est préconisé pour les mèches indisciplinées)
  • pas de vêtement personnel sur la tenue (un t-shirt à manches courtes sous la tenue est toléré)
  • lunettes de vue maintenues propres
  • les piercings sont à éviter
  • les boucles d’oreilles et les chaînes doivent rester discrètes
  1. Les mains
  • ongles courts, ne dépassant pas la pulpe des doigts
  • pas de vernis, même incolore
  • pas de faux ongles, ni gel, ni résine
  • pas de bijoux (y compris alliance) sur les mains et avant-bras
  • hygiène des mains avant de revêtir sa tenue et après l’avoir retirée

 

II.  La tenue

La tenue professionnelle standard doit être conforme à la catégorie professionnelle, elle doit remplacer les vêtements et chaussures de ville.

La tenue professionnelle est revêtue dans un vestiaire.

Pour des raisons d’hygiène, de sécurité, d’ergonomie et de confort, la tenue de travail recommandée est appropriée à la morphologie du professionnel et à son activité.

  • La matière : Mélange polyester et coton, son entretien autorise un lavage à haute température, il n’émet pas de fibrille. Il présente une moindre adhérence aux micro-organismes
  • La tenue de travail est composée de : une tunique et un pantalon. Ces deux éléments sont indissociables. La tenue doit être complète (haut et bas)
  • La tunique : à manches courtes; avec un système d’ouverture permettant de faciliter le retrait et d’éviter tout contact de la tenue avec le visage; avec une longueur suffisante pour couvrir le haut des cuisses.

Le contenu des poches doit être : limité, maintenu à l’intérieur, nettoyé, désinfecté à la fin de chaque journée de travail (stylos, clés, porte-stylos, badges, montre, etc.)

  • Le pantalon : droit et de longueur adapté. Les bas de pantalon ne doivent pas être retournés.
  • Les chaussures : réservées au travail; propres, non bruyantes et lavables; chaussures qui maintiennent le pied, antidérapantes; fermées sur l’avant du pied protégeant les orteils.

Pas de chaussures ouvertes, pas de tongues, pas de surchaussures.

 

III.  Les accessoires

  1. Veste passe couloir (VPC) :

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un accessoire permettant d’avoir une certaine protection contre le froid.

  • réservée aux déplacements hors des services, aux temps de pause ou aux travaux d’écriture.
  • ne doit pas être portée à l’occasion des soins aux patients, des préparations médicamenteuses ou alimentaires ou des taches d’entretien des locaux.
  • réservée à l’usage hospitalier, revêtue sur la tenue professionnelle
  • entretenue par le personnel, à un rythme régulier (minimum une fois par semaine) en machine à laver à 40°C minimum.

Les VPC utilisées ne seront entreposées que dans les locaux suivants : 

  • bureau de soin
  • salle de détente
  • portique dans le local vestiaire

        2.  Accessoires de travail

  • si possible réserver une montre spécifique pour le travail portée à la boutonnière ou à fixer à l’aide d’une pince
  • ciseaux, pinces, stéthoscopes…

A proscrire

  • le stock de matériel dans les poches : gants, huile de massage, sparadrap…
  • les effets ou objets personnels (téléphone portable, crème pour les mains, cosmétiques, nourriture…)
  • le port de de veste passe-couloir lors des soins
  • ne pas utiliser de chemise patient

 

IV.  Gestion des tenues standards

  • changer de tenue tous les jours et impérativement dès qu’elle est souillée.
  • envoyer quotidiennement le sac de tenues sales à la blanchisserie

 

V.   Protection des tenues de base

Protéger sa tenue ponctuellement par un tablier polycel ou une surblouse à usage unique pour des soins de proximité, les soins mouillants et/ou des soins à risque de projection

Mettre la tenue, en fin de poste, dans un sac à linge prévu à cet effet.