Perfusion sous-cutanée

 

Définition : C’est une technique d’injection qui permet d’administrer chez un patient, des solutés et/ou des médicaments de façon continue ou discontinue dans le tissu sous cutané (hypoderme).

 

Indications :

  • Prévention ou traitement de la déshydratation, principalement chez la personne âgée
  • Mauvais capital veineux.
  • Hydratation de fin de vie.
  • Pour l’administration de médicaments
  • Soulagement de la douleur aiguë résistante aux formes orales et percutanées
  • Lors de difficulté ou d’impossibilité d’utiliser la voie orale ou la voie IV

 

Contre-indications :

  • Insuffisance cardiaque décompensée
  • Troubles de la coagulation, surdosage en AVK
  • Etat de choc, acidocétose, déshydratation grave
  • Eviter chez la personne âgée agitée
  • Œdèmes localisés et généralisés
  • Lymphoedème
  • Insuffisance cardiaque décompensée
  • Dermatose infectée ou non
  • Lipodystrophie
  • Peau lésée
  • Paralysie

 

Matériel :

  • Cathéter court de petit calibre : bleu (22 Gauge) ou jaune (24 Gauge).
  • Soluté à perfuser sous forme de poche pour perfusion.
  • Tubulure stérile.
  • Pied à perfusion.
  • Compresses stériles.
  • Produits pour l’antisepsie :
  • Respecter les mêmes gammes de produit : polyvidone iodée ou chlorexidine, sérum physiologique
  • Gants à usage unique non stériles
  • Pansement occlusif stérile transparent (Opsite®, Tegaderm®).
  • Sac à élimination des déchets
  • Conteneur à déchets contaminés piquants et tranchants.
  • Nécessaire à l’hygiène des mains (Solution hydro-aloccolique)
  • Protection pour le lit

 

Sites d’injection par ordre de priorité :

  • Région abdominale (sauf péri ombilicale),
  • Région antéro-externe des cuisses
  • Région sous scapulaire (dos) (peut être utile chez les personnes agitées)
  • Bras : face externe (contre-indiqué si curage ganglionnaire axillaire sur bras à perfuser)

 

Réalisation du soin :

  • Vérifier la prescription médicale et les contre-indications
  • Friction hydro-alcoolique des mains
  • Préparer la prescription, noter sur le flacon la date et l’heure de pose et la durée de perfusion.
  • Éventuellement les produits médicamenteux rajoutés dans la perfusion
  • Purger les tubulures
  • Prévenir le résident du soin, l’installer confortablement
  • Disposer le pied à sérum à l’endroit le plus pratique par rapport à la position soignant/patient
  • Choisir une position ergonomique pour effectuer le soin
  • Bien dégager le site d’insertion
  • Vérifier l’intégrité cutanée
  • Mettre la protection de lit
  • Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  • Réaliser la préparation cutanée de la zone de ponction large en respectant les 4 temps.

Temps N°1 : Détersion : Savon antiseptique Bétadine scrub®,Biseptine® (un détergent entre dans sa composition), Hibiscrub®

Temps N°2 : Rinçage : Eau stérile en unidose

Temps N°3 : Séchage : Compresse stérile

Temps N°4 : Antisepsie : Antiseptique alcoolique, Bétadine alcoolique® , Biseptine® (un alcool entre dans sa composition), Hibitane Champ 0,5 % ®

  • Friction hydro-alcoolique des mains
  • Mettre des gants non stériles à usage unique
  • Décapuchonner le cathéter
  • Faire un pli de peau entre le pouce l’index et le majeur sans écarter les doigts de plus de 3 cm pour ne pas soulever le muscle
  • Piquer en introduisant le cathéter en sous-cutanée en faisant un angle de 45° par rapport au plan cutané
  • Évacuer immédiatement le mandrin du cathéter dans le conteneur à aiguilles
  • Adapter la tubulure
  • Ouvrir doucement la molette,
  • S’assurer que le passage du soluté n’entraîne pas de douleur ou de brûlure au patient
  • Vérifier le bon écoulement du soluté
  • Recouvrir d’un pansement occlusif transparent stérile
  • On peut indiquer la date sur le bord du pansement transparent
  • Régler le débit de la perfusion selon la prescription médicale
  • Réinstaller le résident en lui demandant de signaler toutes douleurs, gênes ou problème au niveau du point de ponction
  • Évacuer les déchets
  • Ranger le matériel
  • Pratiquer une hygiène des mains par friction hydro alcoolique
  • Assurer les transmissions écrites et orales

 

Surveillance après le soin :

  • Point de ponction :douleur, rougeur, chaleur, gonflement.
  • Vérification de la perméabilité et de l’intégrité de la perfusion.

 

Risques et complications :

  • Infection.
  • Œdème.

 

J’espère que vous avez trouvé ce cours intéressant ! N’hésitez pas à le partager ou à me laisser un commentaire !