Définition

L’hyperhidrose désigne la production excessive de sueur par les glandes sudoripares, et concerne entre 1 et 3% de la population (hommes et femmes). La transpiration est dite excessive lorsqu’elle devient incommodante : elle peut être localisée (mains, aisselles, pieds) ou généralisée (dans ce cas liée à une pathologie). 

Quels peuvent être les causes de l’hyperhidrose ?

  • Le stress est une cause fréquente de ce phénomène : face à une situation de stress, l’augmentation du taux sanguin de certaines hormones (ex : adrénaline) entraîne une surexcitation des glandes sudoripares, à l’origine de la transpiration excessive.
  • La transpiration excessive (principalement nocturne) fait partie des signes dits « climatériques » de la ménopause, avec les bouffées de chaleur. 
  • Chaleur
  • Effort physique.
  • Infection
  • Hyperthyroïdie
  • Diabète
  • Hypoglycémie

Astuces contre la transpiration

1)  Une hygiène irréprochable :

La transpiration est utile pour maintenir une température constante dans l’organisme, afin de préserver son bon fonctionnement. La sudation est donc un phénomène naturel qui concerne tout le monde.

Le problème, c’est qu’elle est souvent gênante lorsqu’elle est odorante. Les odeurs sont dues à la multiplication des bactéries dans les zones de chaleur. Celles-ci raffolent de ces endroits chauds et humides où elles peuvent se développer sans difficultés. Elles peuvent même coloniser les vêtements, d’où la nécessité de porter des vêtements propres le plus souvent possible pour éviter l’invasion !

Seule l’hygiène parfaite est une solution pour contrer les mauvaises odeurs de la transpiration et pour éradiquer les bactéries. Un lavage avec du savon, minimum une fois par jour, rincé abondamment et séché avec une serviette propre, permet l’élimination des bactéries.

Les poils sont aussi des nids à bactéries, d’où l’intérêt de les raser ou de les épiler pour éviter les mauvaises odeurs si l’hygiène ne suffit pas.

2)  Privilégier les matières naturelles : laine, lin et coton :

Si la transpiration est naturelle au départ, elle peut être aggravée par le port de vêtements trop chauds pour la saison ou par une matière qui ne laisse pas la peau respirer.Il convient d’éviter au maximum les matières synthétiques et de leur préférer le coton, la laine ou le lin, par exemple. Des vêtements légers et amples permettent une meilleure aération et une meilleure régulation de la température corporelle.

De nombreux vêtements « anti-transpiration » sont créés depuis quelques années. Il s’agit de matières synthétiques qui laissent passer l’air, simplement parce que les mailles de ces tissus sont plus espacées que dans les anciens tissus synthétiques. Rien de révolutionnaire si ce n’est un plus grand choix dans les coupes et les couleurs qu’avec les matières naturelles.

 Les couleurs sombres absorbent la chaleur du soleil et sont donc « plus chaudes » que les couleurs claires lors de l’exposition au soleil. Préférez donc le blanc pour aller sur la plage, vous vous sentirez mieux.

3)  Le bicarbonate pour limiter les odeurs :

Connu et reconnu depuis des siècles pour ses nombreuses vertus, le bicarbonate de soude est décidément bon à tout faire.Son action fongistatique (qui empêche la croissance des bactéries) est très utile et peut être utilisée comme anti-odeur naturel, à tout âge.

Mélangé avec un peu d’eau pour former une pâte à appliquer directement sous les bras, ou simplement en ajoutant un peu de poudre sur votre stick ou la bille de votre anti-transpirant, le bicarbonate vous assure la disparition des odeurs de transpiration.

Vous pouvez aussi ajouter du bicarbonate dans votre machine à laverpour vous débarrasser des odeurs de transpiration persistantes sur vos vêtements.

Il peut aussi être saupoudré dans les chaussures pour absorber les odeurs déjà présentes, et prévenir le développement bactérien futur lors des fortes chaleurs.

4)  Anti-transpirant naturel : la pierre d’alun :

La pierre d’alun est un minéral naturel composé de sulfate double d’aluminium et de potassium. On humidifie légèrement la pierre avant de la passer sur l’aisselle. La pierre dépose alors une fine couche saline sur la peau censée lutter contre les bactéries responsables des mauvaises odeurs. Elle ne diminue donc pas la transpiration, elle agit uniquement sur les odeurs.

La pierre d’alun est depuis longtemps utilisée comme antiseptique et cicatrisant sur les peaux fraîchement rasées. Qu’elle soit de synthèse ou naturelle, la pierre d’alun contient des sels d’aluminium et parfois aussi des sels de potassium.

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a émis un avis en 2006 suite aux polémiques infondées sur les relations entre cancer du sein et sels d’aluminium. L’agence s’est prononcée en faveur de l’innocuité des produits cosmétiques contenant ces sels d’aluminium et le maintien de leur utilisation dans les déodorants et anti-transpirants. Aujourd’hui, aucune étude scientifique n’a prouvé un quelconque lien entre cancer du sein et utilisation d’anti-transpirants et de déodorants.

L’utilisation de la pierre d’alun, comme des déodorants ou des anti-transpirants, est donc sans danger pour les consommateurs.

5)  Les déodorants et anti-transpirants

Comme leur nom l’indique, ils ont un rôle déodorisant. Ils masquent les odeurs. Mais ils n’ont pas d’action contre la transpiration. Leur rôle est d’éviter les mauvaises odeurs dues au développement bactérien. Les déodorants en spray ont une action moins longue que ceux qui se présentent en stick car l’application directe sur la peau est plus efficace que celle par aérosol.

Les anti-transpirants, eux, ont une action sur l’écoulement de la sueur.Leur action est de resserrer les pores de la peau et donc d’empêcher l’écoulement de la transpiration. L’évacuation de la chaleur par les aiselles sera donc moins importante, le corps la fera sortir par d’autres moyens. Ils sont généralement légèrement parfumés pour une double action déodorante. Les anti-transpirants sont donc plus efficaces que les déodorants pour limiter la transpiration et les odeurs associées.

L’application est conseillée sur une peau propre et sèche, et peut être quotidienne sans danger. Les produits sans alcool sont à privilégier sur les peaux épilées. Ils peuvent tous deux être utilisés à tout âge et sans contre-indications particulières.

6)  Les fruits et légumes : Citron, mandarine, concombre mais pas d’épices :

Les agrumes ont des propriétés antiseptiques qui limitent le développement des bactéries et donc des odeurs. Un demi-citron passé sous les bras, mais aussi la mandarine pour une douce fragrance, permettent de neutraliser les odeurs de la façon la plus naturelle possible.

Cette méthode peut aussi être utilisée pour les enfants sans risques. Attention cependant aux peaux abîmées ou fraîchement épilées : l’action antiseptique peut piquer fortement et favoriser l’apparition de petits boutons rouges.

Les propriétés astringentes du concombre permettent un resserrement des pores et donc l’écoulement de la sueur. Une simple rondelle passée sur les aisselles permet d’éviter les odeurs et de réduire la production de transpiration. Il faut effectuer ce traitement de façon régulière pour avoir de bons résultats.

Enfin, il est important d’éviter de consommer les aliments épicés (qui « parfument la transpiration ») et d’éviter aussi la consommation de piments et d’ail qui, en plus de donner chaud, peuvent parfumer la sueur.

7)  Boire des tisanes pour s’hydrater sans chauffer

C’est bien connu : dans le désert, on boit du thé chaud, mais pas brûlant. Eh oui, contrairement à notre habitude de boire (très) frais lorsqu’on a chaud, la sensation de désaltération n’est qu’illusoire. En absorbant du froid, le corps réagit en pensant qu’il doit se réchauffer, et lorsqu’on boit trop chaud il veut se refroidir… Résultat : effet inverse à celui espéré. Boire du thé ou des tisanes (tièdes) est donc bien plus conseillé pour éviter de transpirer.

Certaines plantes ont même des propriétés anti-transpirantes, comme la sauge. Prise en tisane, elle est connue depuis des siècles pour ses vertus anti-transpirantes notamment grâce à ses propriétés toniques. Un dicton dit d’ailleurs « qui a de la sauge dans son jardin, n’a plus besoin de son médecin ».

La sauge présente aussi l’avantage d’être naturelle et donc d’avoir peu d’effets secondaires. Utilisez-la en infusion quotidienne, pendant plusieurs semaines pour voir les premiers résultats, spectaculaires d’après ceux qui l’ont testé. Attention tout de même si vous êtes sujette à la rétention d’eau. Parlez-en avec votre médecin avant.

Sachez que le café, l’alcool et le tabac sont des substances qui peuvent favoriser la transpiration excessive, leur consommation doit donc être modérée, surtout lors des fortes chaleurs.

 

Pour plus d’informations sur la transpiration excessive, je vous conseille de télécharger ce livre et de le lire très sérieusement, c’est peut être la solution à votre problème de transpiration :

http://tinyurl.com/mr43s3r

 

Source : http://sante.journaldesfemmes.com/; http://sante-medecine.commentcamarche.net/

 

J’espère que vous avez trouvé ce cours intéressant ! N’hésitez pas à le partager ou à me laisser un commentaire !