I- NOTIONS ELEMENTAIRES

Glandes endocrines : Glandes dont la fonction est de fabriquer et de sécréter une ou plusieurs hormones, dépourvues de canal excréteur, elles déversent leur produit de sécrétion directement dans le sang.

Hormones : Substances chimiques produites dans un organe (glande endocrine) et transportées par la circulation sanguine dans un autre organe ou un tissu cible ou elles exercent une action spécifique (excitation ou inhibition).

Système endocrinien : Les glandes endocrines forment le système endocrinien qui en association avec le système nerveux constitue un système de régulation majeur de l’organisme.

3 catégories d’hormones en fonction de leur structure chimique :

  • Hormones aminés : dérivent toutes d’un seul acide aminé, la tyrosine : thyroïde, médullosurrénale.
  • Hormones protéiques : synthétisées initialement sous formes de protéine inactive, elles nécessitent ensuite l’intervention d’une enzyme pour devenir active.
  • Hormones stéroïdes : elles sont produites par les glandes surrénales, les testicules et les ovaires.

Le système de rétrocontrôle hormonal

La sécrétion hormonale est continue, mais chaque hormone est sécrétée à des taux variables selon les besoins de l’organisme.

La sécrétion hormonale est régulée automatiquement de façon à revenir en permanence à un état d’équilibre (homéostasie).

Cette régulation s’effectue par un mécanisme de rétrocontrôle souvent appelé feed-back.

Cela signifie que la sécrétion de l’hormone peut être influencé par le produit dont elle règle la production (substrat) et l’hormone elle – même.

L’autorégulation se fait par le substrat :

  • Exemple : glucose substrat de l’insuline (substance sur laquelle le produit agit)
  • Le taux de glucose circulant détermine la sécrétion d’insuline.

Modes de transports et modes d’action des hormones

Les hormones sont transportées uniquement par voies sanguines. Les hormones aminés, stéroïdes et protéiques sont transportées par des protéines plasmatiques. L’hormone est active sous forme libre, son avenir est de trois types :

  • Elle est captée par les tissus cibles où elles exercent son action « stimulation d’une autre hormone »
  • Elle est dégradée au niveau du foie
  • Elle est excrétée par les reins (c’est pour cela qu’on peut rechercher les hormones dans les urines)

L’hormone reconnaît sa cellule cible grâce à des récepteurs et s’y fixe. L’hormone à pour objectif de déclencher l’élaboration d’un produit.

Les récepteurs mettent en lien l’hormone et les tissus la cible.

II- HYPOPHYSE ET HYPOTHALAMUS

Situer et décrivez anatomiquement l’hypophyse

L’hypophyse est placée à la base du cerveau dans une cavité osseuse appelé la selle turcique. Elle est située juste au dessus de l’hypothalamus auquel elle est reliée par la tige pituitaire. Elle est constituée de deux lobes :

  • Lobe antérieur ou antéhypophyse
  • Lobe postérieur ou post-hypophyse

Elles sécrètent 9 hormones.

Enumérez les hormones produites par l’hypophyse et leur rôle

Elle sécrète au total neuf hormones dont deux sont sécrété par la post-hypophyse « qui est une extension de l’hypothalamus », ADH synthétisé par l’hypothalamus et stocké dans la post hypophyse et OCYTOCINE           

RÔLE de l’hormone vasopressine ou ADH :

  • Hormone anti-diurétique
  • Agit sur les tubes rénaux
  • Permet la réabsorption de l’eau

Elle exerce essentiellement son action sur les reins. Elle économise l’eau en favorisant sa réabsorption au niveau de la partie distale des tubes collecteurs du rein. Osmolarité du plasma peuvent être déréglé c’est pour cela que l’on fait des ionogrammes puis perfusions apport de sodium ou autre.

Concentration en ions dans 1 solution : osmolarité du plasma 

RÔLE de l’hormone OCYTOCINE :

  • Agit sur l’utérus et les glandes mammaires
  • Emission de lait et contractions utérines

Elle a une double action, sur la musculature lisse utérine, en provoquant la contraction des fibres musculaires, en particulier dans l’induction du travail, au moment de l’accouchement. Sur l’émission du lait pendant la période de la lactation des glandes mammaires.

Les autres hormones  et leur rôle

  • ACTH : Hormone corticotrope : glande surrénale stimule la production de la libération de l’ensemble des hormones corticosurréaliennes.
  • TSH : Hormone thyréotrope : glande thyroïde stimule la production et la libération des hormones thyroïdiennes.
  • FSH : Hormone folliculostimuline : glande gonade stimule la sécrétion des hormones sexuelles.
  • LH : Hormone lutéotrophique
  • STH : Hormone somatotrope : hormone de croissance
  • Prolactine :  hormone lactogène (lait), glande mammaire
  • MSH : Hormone mélanotrope, mal déterminé

Situation anatomique de l’hypothalamus

L’hypothalamus est situé entre le cortex et les circuits neuronaux sous corticaux d’une part, et l’hypophyse en dessous de lui d’autre part. Il est situé juste au dessus de l’hypophyse.

Expliquez le rôle de l’hypothalamus, en indiquant son mode d’action et son lien avec l’hypophyse

L’hypothalamus contrôle le fonctionnement de l’hypophyse : il est celui qui donne les ordres. Les messagers entre l’hypothalamus et l’hypophyse sont des hormones qui stimulent ou inhibent l’activité de l’hypophyse.

La communication entre l’antéhypophyse se fait de capillaire à capillaire. La post- hypophyse est un relais, site de terminaison des fibres sécrétrices hypothalamiques.

Expliquez la régulation hormonale et nerveuse de l’hypothalamus

Il existe deux modes de régulation sur l’hypothalamus : une régulation nerveuse et une régulation hormonale :

  • Régulation nerveuse : Le système nerveux central envoi des messages par influx qui stimulent ou inhibent l’activité de l’hypothalamus.
  • Régulation hormonale : Il existe une boucle entre l’hormone finale et l’hypothalamus. Parvenu à un taux seuil, l’hormone périphérique inhibe sa propre sécrétion en inhibant la sécrétion hypothalamique = feed-back.

III- LA THYROÏDE

Décrivez la structure de la glande thyroïde et situez là ?

La glande thyroïde est plaquée à la face antérieure de la région laryngo – trachéale. Elle a grossièrement la forme d’un papillon : elle possède deux lobes latéraux, et une partie centrale appelé isthme, arrimée à la hauteur des 2ème et 3ème anneaux de la trachée.

La thyroïde est très vascularisé : lors d’une chirurgie : 

  • Risque hémorragique et donc aphasie au niveau de la trachée car très près (voix roque) 
  • Risques d’atteinte des cordes vocales
  • Risques de douleur du a la position de la trachée
  • Risques de dénervations d’un dosage du calcium

Enumérez les hormones sécrétées par la thyroïde, leurs actions physiologiques

La glande thyroïde sécrète deux types d’hormones : 

  • Les hormones iodées : thyroxine (T4), et tri-iodo-thyronine (T3) (3 molécules d’iodes)
  • La calcitonine

Actions des T3 et T4 :

  • Augmentation du métabolisme basal cellulaire = Augmentation du O² et production de chaleur.
  • Action sur la croissance
  • Accélération de l’absorption intestinale des glucides et de la prise en charge du glucose par les cellules, accélération parallèle de la dégradation des sucres.
  • Accroissement de la lipolyse, c’est-à-dire dégradation des graisses alimentaires.
  • Augmentation de la consommation d’oxygène et de la production de chaleur
  • Rôle fondamental sur la croissance par action sur la fabrication de l’os.
  • Action stimulante sur le système nerveux sympathique, ce qui explique la sensibilité à ces hormones, des tissus cardiaques, musculaires et digestifs.
  • Augmentation de la diurèse
  • Agisse sur toutes les cellules de l’organisme dont elles accélèrent le fonctionnement
  • Action sur le développement de l’appareil génital
  • Action sur le développement des centres nerveux périphérique

Actions de la Calcitonine :

  • Elle abaisse le taux de calcium sanguin, son action est hypoglycémiante
  • Elle augmente l’absorption de calcium par les os, elle favorise donc la formation d’os nouveau.
  • Elle augmente l’élimination urinaire du calcium

Signes d’une hyperthyroïdie :

  • Tachycardie
  • Chaleur
  • Diarrhée
  • Asthénie
  • Mange+++
  • Perte de poids
  • Tremblement
  • Dort peu

Signes de l’hypothyroïdie :

  • Ralentissement
  • Froid
  • Constipation
  • Bradycardie 

Si manque de calcium ou phosphore : risque de crise de tétanie.

Expliquez la régulation des hormones thyroïdiennes

La sécrétion des iodo-thyronines T3 et T4 est sous le contrôle de la TSH ou thyréostimuline, sécrété par l’hypophyse.

La calcitonine est régulée par le taux de calcium sanguin : une hypercalcémie entraîne une augmentation de sécrétion de calcitonine.

Taux d’hormones constant dans le plasma grâce à la régulation de l’axe hypothalamo hypophysaire.

La TSH hypophysaire stimule la glande thyroïde

Elle est déclenchée si le taux des hormones thyroïdiennes baisses et freinée lorsque le taux augmente. Ainsi le taux de TSH reflète le fonctionnement thyroïdien.

Accélère le fonctionnement de l’organisme

Accélération de l’absorption intestinale

IV- LES PARATHYROÏDES

Situez les parathyroïdes par rapport à la thyroïde

Il existe quatre glandes parathyroïdes, elles se situent deux par deux à la face postérieure des lobes latéraux du corps thyroïde.

Décrivez les actions physiologiques des hormones para thyroïdiennes

Les glandes parathyroïdes sécrètent une hormone : la parathormone.

Elle a une action antagoniste de l’action de la calcitonine. Hyperglycémiante

Sa fonction est de réguler le métabolisme du calcium et du phosphore.

La parathormone agit à deux endroits : l’os et le rein

  • Action sur l’os : elle favorise l’ostéolyse, c’est-à-dire qu’elle rend impossible la fixation du calcium ayant pour conséquence d’augmenter la calcémie : hypercalcémie
  • Action sur le rein : elle favorise l’élimination urinaire des phosphates, ce qui à pour conséquence de diminuer la phosphorémie. Par ailleurs, elle favorise la réabsorption rénale du calcium, ce qui entraîne l’augmentation de la calcémie.
  • Stimule la formation active de la Vit D.

Régulation de l’hormone para thyroïdienne

Régulation du bilan phosphocalcique : parathormone et calcitonine

Les taux de calcium et de phosphore sanguins doivent rester constants. La calcémie est augmentée par la parathormone, en revanche, la calcitonine abaisse la calcémie.

La phosphatémie est abaissée par la parathormone et par la calcitonine. Les deux hormones sont donc antagonistes dans leur action sur le calcium mais synergiques dans leur action sur la phosphatémie.

V- LES SURRÉNALES

Décrivez la structure des surrénales et situez les dans l’abdomen

La glande surrénale est constituée deux régions :

  • La corticosurrénale, qui sécrète trois grands groupes d’hormones stéroïdes : les minéralo-corticoïdes, les glucocorticoïdes et les androgènes.
  • La médullosurrénale, qui sécrète l’adrénaline et la noradrénaline.

Elles sont situées chacune au pôle supérieur de chaque rein, elles sont entourées chacune d’une capsule fibreuse.

Action physiologique des hormones steroïdiennes

Action des hormones corticosurrénaliennes :

  • Elle régule les échanges entre le sodium et le potassium, elle régule par voie de conséquence leur concentration dans le sang.
  • Elle a un rôle majeur dans le métabolisme du sodium, elle évite la fuite de sodée.
  • Action aldostérone n’a pas de commande hypophysaire.
  • Action sur les glucides : hormone hyperglycémiante
  • Action sur les protides : favorise la protéolyse (dissolution de substances protéiques)
  • Action sur les lipides : augmente le taux d’acides gras et de cholestérol plasmique
  • Action sur le métabolisme de l’eau et des électrolytes : fuite potassique et rétention hydrique et rétention sodée.
  • Action anti inflammatoire
  • Action sur les sécrétions gastriques : stimule la sécrétion de pepsine et d’acide chlorhydrique.
  • Action sur le Système nerveux central : variation psychique à type d’hyperexcitabilité.
  • Responsable de l’apparition de poils dans les deux sexes au moment de la puberté surrénale.

Action des hormones médullosurrénale

Pour l’adrénaline :

  • Action sur le cœur, elle provoque une tachycardie, une augmentation de la puissance des contractions systoliques, une augmentation du débit cardiaque.
  • Action sur les vaisseaux sanguins : elle entraîne une dilatation modérée des vaisseaux à dose élevé, elle devient vasoconstrictrice.
  • Action sur la musculature lisse : elle provoque une broncho-dilatation et une inhibition du péristaltique intestinal.
  • Action sur le système nerveux centrale : une injection provoque un état de stress avec un sentiment immédiat d’anxiété : hyperglycémie avec modification des glucides.

Pour la noradrénaline :

  • Action de vasoconstriction généralisé sur les vaisseaux (sauf les coronaires) conséquences HTA.

Régulation des hormones cortico- surrénaliennes

La régulation de la sécrétion corticosurrénale : le cortisol et les hormones androgènes sont soumis au contrôle de l’ACTH (adréno-cortico-trophin-hormone), qui provient de l’antéhypophyse, elle-même sous le contrôle du CRH, qui provient de l’hypothalamus.

VI- PANCRÉAS ENDOCRINIENS

Situez le pancréas  dans l’abdomen

C’est une glande mixte :

  • Une partie exocrine qui déverse dans l’intestin le suc pancréatique qui dégrade les lipides, les protides et les glucides.
  • Une partie endocrine constituée d’îlots de LANGHERANS

Composition cellulaire  des îlots de Langherans

Ils sont formés de différents types de cellules qui sécrètent chacun une hormone différente 

On distingue :

  • Les cellules Alpha sécrètent le glucagon
  • Les cellules B sécrètent l’insuline
  • Les cellules Delta sécrètent la somatostatine (hormone sécrété par l’hypothalamus, le système nerveux central, le pancréas, elle exerce une action inhibitrice sur l’hormone de croissance).
  • Les cellules F ou PP, sécrètent le polypeptide pancréatique humain, qui inhibe la sécrétion pancréatique exocrine.

Énumérez les hormones sécrétées par le pancréas endocrinien, précisez leur rôle.

  • Insuline : rôle majeur dans le métabolisme des glucides, elle diminue le taux de glucose circulant dans le sang : c’est une hormone hypoglycémiante = permet le stockage du glucose en forme de glycogène dans le foie.
  • Le glucagon : chargé d’approvisionner l’organisme en glucose : c’est une hormone hyperglycémiante.

Régulation des hormones pancréatiques

  • La sécrétion d’insuline est déterminée par le niveau de la glycémie. Après un repas glucidique, l’insuline est déversée dans le sang afin de lutter contre l’augmentation conséquente de glucose. Lorsque la glycémie redevient normale, le taux d’insuline diminue. L’insuline est donc sécrétée à la demande : il y a autorégulation = régulation par le substrat.
  • Les stimuli majeurs de la sécrétion de glucagon sont la faim, qui entraîne une hypoglycémie et un excès d’apport protéique. L’hyperglycémie inhibe la sécrétion de glucagon.

VII- LES AUTRES SECRÉTIONS ENDOCRINIENNES

Les organes qui sécrètent des hormones

  • Le thymus
  • Le tube digestif : hormone gastro-intestinales, la gastrine, la sécrétine
  • Le rein : rénine, érythropoïétine
  • Le cœur : hormone peptidique appelé atriopeptide
  • Testicule et ovaire.

 

J’espère que vous avez trouvé ce cours intéressant ! N’hésitez pas à le partager ou à me laisser un commentaire !