Le lavement colique

 

DÉFINITION

C’est un acte de soin infirmier qui se réalise sur prescription médicale, et qui consiste à instiller une solution dans le rectum et dans le colon sigmoïde.

Un lavement peut être évacuateur ou thérapeutique.

OBJECTIFS

  • Nettoyer l’intestin pour favoriser un examen de bonne qualité et réduire les risques infectieux lors d’une intervention.
  • Faire en sorte d’évacuer les selles bloquées ou le fécalome obstruant les intestins d’un patient.

INDICATIONS

  • Le lavement peut être utilisé en préparation à un examen radiologique ou à une intervention chirurgicale.
  • On peut faire un lavement en cas de fécalome ou d’occlusion intestinale basse.
  • Le lavement évacuateur devient thérapeutique si les instillations utilisées sont d’origine médicamenteuse.

CONTRE INDICATIONS

  • Douleurs avec fièvre (symptôme appendiculaire, suspicion de péritonite)
  • Perforation intestinale
  • Occlusion
  • Traumatisme intestinal
  • Grossesse
  • Fissures anales
  • Recto-colite hémorragique et de poussées hémorroïdaires
  • Allergies aux produits prescrits

LIEU DU SOIN

Le lavement colique s’effectue dans la chambre du patient, dans le lit de celui-ci.

PRÉCAUTIONS PARTICULIÈRES

Les selles étant considérées comme une substance contaminante, on se doit d’appliquer les précautions suivantes :

  • Se laver les mains avant et tout de suite après le soin.
  • Porter des gants pour réaliser le lavement et évacuer les selles.

Ce soin nécessite la participation et l’acceptation du patient, pour un meilleur déroulement du soin, en toute sécurité et dans de conditions optimales de réussite.

INCIDENTS ACCIDENTS

  • Irritation de la muqueuse rectale.
  • Lésions de l’intestin liées à une température trop élevée ou à des lavements répétés, en vue de la préparation pour un examen ou une intervention chirurgicale.
  • Crampes abdominales à cause d’une eau trop froide.
  • Syncope réflexe.
  • Arrêt cardiaque par stimulation du réflexe vagal.
  • Perturbation électrolytique.

DÉROULEMENT

Avant le soin :

  • Garanties par rapport au soin (PM : quantité, nom du produit, température et rapidité du passage du liquide, protocole, allergie…).
  • Préparation du patient (prévenir et expliquer le soin, faire uriner avant, protéger le lit, respecter sa pudeur).
  • Matériel (de quoi protéger le lit, un bassin, sac ou broc à lavement, tubulure ou tuyau en caoutchouc, sonde rectale à usage unique, système de clampage, lubrifiant hydrosoluble, compresses non stériles, gants non stérile, potence…).

Pendant le soin :

  • Eau entre 35° et 37° C maximum.
  • Suspendre à la potence et purge de la tubulure.
  • Enfiler les gants.
  • Mettre la sonde dans l’anus sur environ 8 à 10 cm, en douceur.
  • Lui dire de se détendre le plus possible, et de signaler toutes douleurs ou sensations anormales.
  • Brancher la sonde à la tubulure et régler le débit, il doit se faire entre 10 à 15 minutes.
  • Si le patient ne se sent pas bien diminuer le débit, voir l’arrêter et attendre que ça aille mieux, puis remettre en route.
  • Une fois que tout le liquide à été instillé, on retire tout et on lui demande de rester allonger pour que le lavement soit efficace. Le patient doit le garder le plus longtemps possible, minimum 10 à 15 mn.
  • Evaluer la quantité et qualité des selles.

Après le soin : résultats

  • Absence de douleur
  • Bonne tolérance au lavement
  • Respect du temps nécessaire à l’action efficace du lavement
  • Expulsion des matières fécales

 

J’espère que vous avez trouvé ce cours intéressant ! N’hésitez pas à le partager ou à me laisser un commentaire !