Définition

Introduction d’une aiguille (de Laborde)

  • dans l’espace sous-arachnoïdien du canal rachidien
  • entre la 4ème et la 5ème vertèbre lombaire
  • en vue :
    • d’un prélèvement aseptique de liquide céphalo-rachidien
    • d’une injection thérapeutique
    • ou anesthésique

La ponction lombaire est un geste médical.

Le Liquide Céphalo-Rachidien (LCR)

  • Liquide clair, eau de roche, stérile, d’un volume de 100 à 150 ml
  • Rôle de soutien, de nutrition et d’épuration du tissu nerveux

 

Indications

  • Visée diagnostique
  • Visée radiologique
  • Visée thérapeutique (ex : injection corticoïde)
  • Visée anesthésique

Les aiguilles : sont choisies en fonction de la morphologie.

Les faibles diamètres sont préférables car elles évitent des brèches importantes dans les méninges et la fuite de LCR.

Les pointes crayons ont les mêmes propriétés et elles permettent d’éviter d’introduire dans le LCR des fragments des plans tissulaires traversés.

 

Contre indications

  • Hypertension intracrânienne
  • Risque d’engagement cérébral

Contre indications relatives :

  • Infection localisée cutanée

 

Incidents – Complications

  • Échec ou piqûre d’une racine nerveuse (douleur membre inférieur), d’un vaisseau sanguin
  • Céphalées, vomissements : boire ++, voir pour antiémétique
  • Fuite persistante de LCR au point de ponction : refaire pansement, piquer biseau de coté
  • Infection
  • Si hyper tension intracrânienne méconnue : engagement du bulbe par le trou occipital (troubles neurovégétatifs concernant le système nerveux autonome, avec hypotension, baisse de la vigilance, arrêt respiratoire)

 

Rôle de l’IDE

Avant la ponction lombaire

  • préparation du patient
    • patient de préférence à jeun
    • prévenir
    • expliquer
    • selon prescription :

                                    o prémédication

                                    o pose d’emla pou prévenir la douleur 1 heure avant le geste

  • préparation du matériel :
    • pour l’asepsie : antiseptique, compresses stériles, masques, gants stériles, charlotte, sarrau, kit à pansement (plateau)
    • pour la ponction : 2 aiguilles à PL de tailles adaptées, 1 champ stérile, 3 tubes secs (bactériologie, chimie, hématologie) un porte-tube
    • un collecteur à aiguille
    • autre : réniforme ou poubelle, pansement sec, sachet, bons de laboratoire, étiquette d’identification

Pendant la ponction lombaire

  • lavage des mains
  • asseoir le patient dos rond, appuyer sur un oreiller ou installer en décubitus latéral
  • faire une première antisepsie (lavage, rinçage antiseptique) jusqu’aux crêtes iliaques
  • présenter les gants et sarrau au médecin
  • antisepsie de la peau réalisée par le docteur
  • changement de gants
  • déposer tout le matériel sur le plateau
  • ponction réalisée par le docteur qui dépose le mandrin dans le plateau
  • remplissage des tubes les uns après les autres (10 gouttes dans chaque) reboucher les rapidement
  • surveiller le patient en permanence (coloration, respiration, position), parler, expliquer, rassurer
  • le médecin remet le mandrin et retire l’aiguille
  • antisepsie de la région, pansement sec

Après la ponction lombaire

  • allonger le patient à plat, sans oreiller
  • identifier le prélèvement
  • prendre les constantes du patient régulièrement toutes les deux premières heures (pouls, tension)
  • le patient reste à plat sans oreiller pendant 4 heures strictes
  • si autorisation peut boire et manger 2 heures après la ponction lombaire
  • surveiller les signes de nausée, céphalée, conscience, signaler tout signe anormal (torpeur, doubleur, trouble respiratoire)


Source : https://www.youtube.com/watch?v=nzotZ1eE_Jk

 

J’espère que vous avez trouvé ce cours intéressant ! N’hésitez pas à le partager ou à me laisser un commentaire !