Définition : L’injection sous-cutanée consiste à administrer une solution médicamenteuse dans les tissus graisseux.

 

Indications :

  • Administration de médicaments pour soulager les douleurs.
  • Administration d’insuline
  • Administration de produits anticoagulants
  • Vaccins

 

Sites d’injection :

  • le tiers moyen du bras (région arrière du bras) en prenant soin de s’éloigner de l’aisselle
  • tiers moyen de la cuisse ( partie latérale de la cuisse)
  • la région ombilicale (U au pourtour de l’ombilic)
sosinf.org

 

Matériel :

  • Seringue et aiguille en monobloc (anticoagulant de bas poids moléculaire ou insuline, par exemple) ou stylo injectable (insuline) ou seringue adaptée à la quantité à injecter (seringue de 2 ou 5 ml).
  • Aiguille en acier inoxydable ou en nickel à biseau long (couleur orange)
  • Diluant de reconstitution si produit lyophilisé.
  • Gants non stériles
  • Compresses non stériles
  • Désinfectant
  • Container à aiguilles
  • Sac à déchets

 

Réalisation du soin :

  • Vérifier la prescription médicale
  • Si nécessaire, reconstituer le produit lyophilisé à la dose prescrite
  • Prévenir le patient
  • L’installer en position assise ou allongé sur le dos.
  • Effectuer un lavage simple des mains
  • Mettre les gants
  • Après désinfection de la zone d’injection, pincer la peau entre le pouce et l’index afin d’apprécier l’épaisseur cutanée.
  • Piquer perpendiculairement ou latéralement (45°) au plan de ponction selon la corpulence de la personne, la taille de l’aiguille ou la zone.
  • Introduire l’aiguille rapidement jusqu’à la garde.
  • Pour les stylos à insuline, appuyer sur le bouton du stylo et laisser l’aiguille en place 10 secondes sous la peau après injection.
  • Réaliser l’injection après avoir effectué un reflux (éviter injection intraveineuse)
  • Ne lâcher le pli cutané qu’au moment du retrait de l’aiguille
  • Retirer rapidement l’aiguille et la seringue à la fin de l’injection
  • Désinfecter le point de ponction
  • Éliminer l’aiguille dans le container à aiguilles.
  • Jeter les gants.
  • Éliminer les déchets et désinfecter le matériel utilisé.
  • Effectuer un lavage simple des mains ou une friction à la solution hydro-alcoolique
  • Réinstaller le patient.
images
hepatites.net

Surveillance après le soin :

Surveiller l’apparition d’un hématome, de signes inflammatoires (chaleur, douleur, rougeur…),et de lipodystrophies (inflammation du tissu cutané).

 

Risques et complications :

  • Allergie au produit
  • Ne pas injecter si du sang remonte dans la seringue lors de la ponction.
  • Ne pas piquer sur les faces latérales (risque d’atteinte de vaisseaux) ou postérieures de la cuisse (risque d’atteinte du nerf sciatique)
  • Ne pas piquer sur les parties latérales de l’abdomen ou trop près du nombril, risque d’être en intramusculaire.

 

J’espère que vous avez trouvé ce cours intéressant ! N’hésitez pas à le partager ou à me laisser un commentaire !