Examens cliniques de la thyroïde

  • Inspection du cou qui permet de déceler un goitre (augmentation du volume thyroïdien).
  • Palpation, car élément important sur la consistance, présence de douleur et le caractère homogène ou pas de la glande.
  • Auscultation de  la glande qui permet de percevoir le caractère vasculaire de la glande, car la glande est très vascularisé.
  • Dosage des T3, T4, de la TSH.
  • Test TRH (hormone hypothalamique).
  • Dosage de l’iode.
  • Dosage d’anticorps anti thyroïdien, leur présence atteste d’une agression contre la thyroïde.
  • Dosage d’anticorps anti récepteur de la thyroïde qui agissent comme un leurre, car ils agissent comme la TSH et donc provoque une hyperthyroïdie.
  • Cytoponction : prélèvement d’une partie de la glande thyroïde pour aller analyser sa composition afin de voir s’il y a présence de cellules malignes ou pas.
  • Examen isotopique, car la thyroïde est une pompe à iode.

 

J’espère que vous avez trouvé ce cours intéressant ! N’hésitez pas à le partager ou à me laisser un commentaire !