Etat de choc cardiogenique

 

GENERALITES SUR LES ETATS DE CHOC

  • Définition : Hypoxie tissulaire entraînant une souffrance cellulaire aiguë.
  • Différents choc : cardiologique, hypovolémique, anaphylactique, septique, mixtes

 

ÉTIOLOGIES CHOC CARDIOGÉNIQUE

  • Décompensation insuffisance cardiaque : incapacité du cœur à assurer un débit sanguin suffisant pour faire face aux besoins en oxygène des différents organes. La complication majeure est l’OAP ou œdème aiguë du poumon
  • Infarctus du myocarde ( IDM)
  • Troubles du rythme bloc auriculo-ventriculaire(BAV) / tachycardie ventriculaire (TV) / fibrillation ventriculaire(FV)
  • Embolie pulmonaire massive
  • Causes infectieuses : endocardites, péricardites, valvulopathies
  • Dissection aortique, anévrisme de l’aorte abdominale (AAA)

 

CLINIQUE

Le tableau clinique est la traduction d’une insuffisance circulatoire aigue généralisée.

Tous les organes sont concernés  et initialement la physiologie préserve les organes nobles au détriment des autres (ex : neuro/digestif).

1)      Signes Vasculaires

  • Hypotension franche inférieur à 80mmHg en systole
  • Etre vigilant au seuil d’hypotension qui est augmenté chez la personne âgée.

2)      Signes Cardiologiques

  • Tachycardie pour essayer de compenser la diminution du débit cardiaque (quotient cardiaque = vitesse d’éjection systolique x fréquence cardiaque (QC = VES x FC))
  • Bradycardie majeure dans les troubles du rythme
  • Pouls filant

3)      Signes Respiratoires

  • Dyspnée, tachypnée superficielle pour essayer de compenser l’hypoxie
  • Sueur, reflet d’une hypercapnie

4)      Signes neurologiques (du au bas débit cérébral)

  • Trouble du comportement : angoisse, agitation, obnubilation, prostration, coma

5)      Signe rénal

  • Oligoanurie inférieur à 30 ml/h

6)      Signes cutanés

  • Hypoperfusion périphérique donnant

o   Marbrures cutanées, genou, abdomen

o   Extrémités froides et cyanosés

o   Cyanose visage : lèvres, oreilles, ongles

7)      Signes associés

  • Douleur et ses caractéristiques (ex : thoracique et en coup de poignard)
  • Hyperthermie, frissons, peau grise
  • Respiratoire avec grésillement laryngé, expectoration mousseuse, hypotension associé à une soif intense, des nausées et vomissements

 

CONDUITE A TENIR ET TRAITEMENT

  • Bilan clinique
  • Alerter le médecin et le reste de l’équipe
  • Avoir une attitude rassurante (pour le patient et pour l’équipe, la famille)
  • Chariot d’urgence à disposition : permet de réagir sans délai.
  • Le pronostic vital est très rapidement engagé.
  • Oxygénothérapie
  • Pose d’une VVP calibre suffisant
  • Surveillance continue par scope, PNI, FC, ECG
  • Sondage vésical pour diurèse horaire
  • Mise en route traitement : préparation SAP ex : inotrope positif Dobutamine injectable : Adrénaline
  • MAIS le premier traitement est celui de la cause : Ex : IDM = thrombolyse, angioplastie, chirurgie

             BAV = entrainement électrosystolique externe

  • Passage en service de réanimation ou en USIC dès que possible et selon la gravité (intubation pour ventilation assistée, pose KT artériel)

 

SIGNES D’UN ARRET CARDIOCIRCULATOIRE

  • Absence de conscience
  • Absence de pouls
  • Absence de respiration

 

CONDUITE A TENIR

  • BILAN
  • ALERTE
  • Défibrillateur semi automatique (DSA)
  • Réanimation cardio vasculaire RCP (LVA/VA/MCE)
  • Service spécialisé

 

J’espère que vous avez trouvé ce cours intéressant ! N’hésitez pas à le partager ou à me laisser un commentaire !