Définition : Mesure de la quantité d’urines émise sur 24 heures.

 

Indications :

  • Surveillance quantitative et qualitative de l’élimination urinaire.
  • Bilan des entrées et des sorties liquidiennes.
  • Patient porteur d’une sonde vésical.
  • Faire un ionogramme urinaire.

 

Matériels :

  • Un bocal propre, sec, gradué avec un couvercle.
  • Il doit être identifier avec le nom et le prénom du patient plus la date et l’heure du début de la diurèse.
  • Cette étiquette doit être coller sur le bocal et non sur le couvercle.
  • Le bocal se trouve dans le cabinet de toilette.
  • Utilisation de gants à usage unique pour la manipulation du bocal.
  • Compresses stériles.
  • Antiseptique (Dakin).

 

Réalisation technique du soin :

Chez un patient continent :

  • Informer le patient sur le recueil et la surveillance de ses urines.
  • Demander au patient d’uriner et de jeter les urines.
  • A partir de ce moment, commencer le recueil, noter l’heure de début du recueil.
  • Recueillir les urines dans un bocal gradué nominatif.
  • Au bout de 24 heures, noter la quantité d’urines recueillies et en apprécier la qualité.

Chez un patient porteur d’une sonde vésical :

  • Informer le patient.
  • Mettre une protection sur le sol, poser dessus le bocal à urine graduée.
  • Ouvrir le paquet de compresses et les imbiber d’antiseptique.
  • Effectuer un lavage simple des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique.
  • Mettre les gants pour se protéger d’éventuelles projections.
  • Déclamper la poche de la sonde urinaire, verser les urines dans le bocal.
  • Clamper et essuyer l’embout de la poche de recueil avec les compresses imbibées d’antiseptique afin de prévenir l’infection urinaire par une colonisation de germes.
  • Noter la quantité d’urines émises et les verses dans le bocal à urine.
  • Jeter la protection, les compresses et les gants.
  • Effectuer un lavage simple des mains ou effectuer un traitement hygiénique des mains par frictions avec une solution hydro-alcoolique.

 

Complications et risques :

  • Accident d’exposition à un produit biologique par projection d’urine sur les mains.
  • Salissures du sol par écoulements accidentels d’urine sur le sol.
  • Diurèse faussée par une erreur de recueil.

 

Évaluation et surveillance :

Quantité :

  • Normal : 1,5 – 2 litres.
  • Oligurie : diminution du volume des urines : diurèse < 500 mL.
  • Anurie : absence totale ou quasi-totale d’urine.
  • Polyurie : augmentation du volume des urines : diurèse > 3 litres.

Aspect :

  • Clair : normal.
  • Dépôt : infection, caillot de sang.

Couleur :

  • Clair : aspect normal.
  • Trouble : infection.
  • Jaune foncé : urines concentrées.
  • Rouge-orangé : ictère, médicament.
  • Rouge-brun : hématurie.

Odeur :

  • Ammoniaque : normale.
  • Nauséabonde : infection.

 

Source : http://www.soins-infirmiers.com/diurese.php

 

J’espère que vous avez trouvé ce cours intéressant ! N’hésitez pas à le partager ou à me laisser un commentaire !