Définition

C’est un examen qui utilise des rayons X, ainsi qu’un produit de contraste à base d’iode afin d’étudier les parois de la vessie.

 

Indications

  • Recherche de diverticule, tumeurs, de reflux de l’urine vers les reins.
  • Permet d’évaluer la taille, la position de la vessie.
  • Bilan lors de douleur, infection urinaire et difficulté à uriner.

 

Technique

Cet examen utilise les rayons X et un produit de contraste à base d’iode. Son principe consiste à rendre visible la vessie. Le produit de contraste est injecté dans la vessie à l’aide d’une sonde introduite  dans les voies urinaires. Il va diffuser et tapisser les parois de la vessie qui seront visibles sur les clichés grâce aux propriétés radio opaque de l’iode.

Cet examen est pratiqué par un médecin spécialiste en radiologie. Il introduit une sonde urinaire puis injecte le produit de contraste pour remplir progressivement la vessie. Tout au long du remplissage, des clichés sont réalisés dans différentes positions afin de visualiser les contours de l’organe, puis clichés avant, pendant et après avoir uriné. L’examen dure environ 30 minutes.

 

Contre indications

  • Femme enceinte
  • Allergie à l’iode

 

Rôle infirmier

  • Expliquer en quoi consiste l’examen : non douloureux mais une certaine gène à l’introduction de la sonde.
  • Vérifier  l’absence d’allergie (faire la préparation si positif).
  • Donner l’heure de l’examen au patient, vérifier le dossier médical, les anciens clichés.
  • Faire uriner le patient avant l’examen.
  • Au retour du bloc, le patient peut reprendre une alimentation et boire suivant le protocole.

Il existe des cystographies rétrogrades qui permettent de visualiser la vidange vésicale après injection de produit de contraste dans la vessie et de visualiser l’étanchéité des anastomoses vésico-urétrales. Il permet de :

  • voir s’il y a un reflux vésico-urétral
  • sténose de l’urètre
  • vérification des anastomoses après prostatectomie radicale ou entérocystoplastie.

 

L’urétérographie

Cet examen utilise des rayons X ainsi qu’un produit de contraste à base d’iode afin d’étudier les parois des uretères. Le déroulement, préparation de l’examen reste le même que pour la cystographie.

 

J’espère que vous avez trouvé ce cours intéressant ! N’hésitez pas à le partager ou à me laisser un commentaire !